2018 : les secrets pour réussir son investissement locatif

2018 : les secrets pour réussir son  investissement locatif

Malgré le durcissement de la fiscalité de l’immobilier et la transformation de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) en IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), 2018 reste une bonne année pour investir dans la pierre. Pour faire un bon investissement, il suffit juste de prendre quelques précautions.

Pourquoi devez-vous investir ?

Pour savoir quel est le bon moment pour investir dans l’immobilier, il suffit de vous référer aux trois points suivants :

  • Des taux toujours bas
  • Un budget suffisant pour acheter
  • Un minimum de visibilité sur le plan professionnel et personnel

Lorsque ces trois points sont réunis, cela devrait vous motiver à investir et ne pas vous laisser freiner par les frais élevés, l’environnement fiscal et les pénalités. Sachez que le prix de l’immobilier progresse de 1 % par an, hors inflation ce qui signifie qu’en achetant à crédit pour louer, vous ne pouvez que faire une bonne affaire. Attention toutefois, quelques règles doivent être respectées.

Immobilier

Près de chez vous, vous investirez

Pourquoi ? Parce que vous connaissez le marché qui règne près de chez vous. Cela vous simplifiera la vie puisque les visites se font à proximité et vous permettra d’acheter au juste prix.

Cette règle n’est bien sûr, pas obligatoire puisqu’il arrive qu’on veuille investir dans sa ville natale au lieu de sa ville d’accueil. Assurez-vous simplement de connaître les prix du marché pour ne pas payer plus cher.

Dans un quartier populaire, vous chercherez

Puisque vous vous endettez pour acheter ce bien, le mieux serait qu’il vous rapporte des sous. Tout le monde rêve, évidemment, d’acheter dans un quartier bourgeois, mais si vous n’avez pas de capital, mieux vaut s’orienter vers un quartier populaire. Ce dernier promet une belle rentabilité pour vous permettre de rembourser le crédit immobilier.

Si vraiment vous souhaitez investir dans un quartier bourgeois, il n’y a rien de mal à cela surtout que ce genre de quartier valorise votre bien sur le moyen terme, mais assurez-vous d’avoir un capital puisque la rentabilité y est assez faible.

Le côté administratif de l’investissement, vous optimiserez

Cela implique :

  • La négociation de l’assurance emprunteur qui peut s’élever jusqu’à 30 % du prêt
  • Le choix pour un crédit amortissable
  • La négociation d’absence de pénalités en cas de remboursement anticipé
  • La négociation d’un report des premières mensualités de trois à six mois pour avoir le temps et le budget pour faire des travaux et trouver un locataire
  • Le choix du régime fiscal adapté : si, par exemple, vous souhaitez défiscaliser le bien le mieux c’est d’acheter dans le neuf pour bénéficier de la loi Pinel. Si vous achetez dans l’ancien, vous pouvez bénéficier du « déficit foncier » et si vous souhaitez disposer d’un revenu non ou peu taxé, il vous suffit de louer le bien meublé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *