Comment choisir son parquet

Comment choisir son parquet

(Mis à jour le: 30 octobre 2019)

Le revêtement de sol joue un rôle important dans la décoration intérieure d’une pièce. Sa couleur et son aspect doivent être en harmonie avec le reste des composantes de la pièce. Par ailleurs, il doit être choisi en fonction de sa destination : zone humide, chambre à coucher, toilettes…Actuellement, les fabricants proposent une vaste gamme de parquet dont l’essence et les couleurs varient. Les parquets permettent plusieurs possibilités et autorisent toutes les fantaisies.

Les avantages du parquet

 

parquet

De nos jours, le parquet revient en force : de plus en plus de personnes optent pour celui-ci pour créer une décoration intérieure atypique mais moderne. En effet, le bois présente la particularité d’offrir un côté esthétique unique, notamment pour ceux qui apprécient le décor au ton naturel.

Outre son côté esthétique, le parquet est l’un des revêtements de sol les plus faciles à entretenir. De plus, il résiste très bien à l’usure et présente une longue durée de vie.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les parquets peuvent aujourd’hui être installés dans n’importe quelle pièce de la maison, y compris les locaux humides, tels que la salle de bain ou la cuisine. En effet, les fabricants ont fait en sorte que cela soit rendu possible, en concevant de nouveaux systèmes de pose (parquet flottant) et en utilisant des bois exotiques.

Il existe plusieurs points à prendre en compte dans le choix du parquet : l’usage, le type et la manière dont il doit être posé… Pour autant, le côté esthétique n’est nullement négligé, car les parquets d’aujourd’hui sont à la fois pratiques et design. La tendance actuelle en matière de parquet va vers le teck et les lames de parquet plus larges, avec un aspect vieilli.

Découvrez aussi :

Les critères de choix du parquet

 

choisir son parquet

Un choix judicieux de parquet se fera en fonction de sa destination et de la nature de votre projet. Les caractéristiques des lames, notamment l’épaisseur, interviennent aussi dans les critères à considérer. Les fabricants peuvent vous conseiller sur l’épaisseur de parquet qui convient le mieux à sa destination. Quoiqu’il en soit, par définition, le parquet doit être d’une épaisseur minimale de 2.5mm de couche d’usure. Cependant, dès lors que cette épaisseur dépasse 4.5mm, le parquet peut être utilisé dans n’importe quelle pièce.

Par ailleurs, il existe des catégories de parquet plus ou moins résistantes, en fonction de l’essence du bois qui le constitue. Les diverses essences de bois sont classifiées en quatre classes (A, B, C, D). La classe A regroupe les types de bois les plus souples tels que le pin, le sapin ou l’épicéa. Dans la classe B, on retrouve le châtaignier, le pin maritime, le noyer ou encore le bouleau. La classe C comprend le chêne, le hêtre l’orme, l’érable ou encore le frêne. La classe D, qui correspond à celle des essences les plus résistantes, comprend le doussié, le jatoba, le wengé ou le cabreuva.

Ainsi, l’utilisation du parquet va déterminer le degré de résistance minimal requis. Par exemple, un parquet destiné au couloir doit présenter une grande résistance, car c’est une zone de passage fréquent. En revanche, dans la chambre, vous pouvez installer du parquet assez souple, car il ne sera pas utilisé de manière intensive dans la mesure où le trafic est faible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *