Toile de yourte

La yourte, la référence en habitat atypique

(Mis à jour le: 26 mars 2019)
La yourte, la référence en habitat atypique
5 (100%) 4 vote[s]

La yourte ou encore iourte, est l’habitat traditionnel des nomades de l’Asie centrale notamment les mongols. Depuis son apparition, plusieurs pays en ont conçu des variations de formes et de matériaux en fonction de ce qui se trouve à leur disposition et en France, deux grands modèles de yourte sont apparus sur le marché : la « yourte mongole » et la « yourte kirghize ». Le nombre de concessionnaires de cette maison atypique évolue de jour en jour aussi bien dans le pays qu’à l’étranger.

Les démarches à entreprendre pour sa construction

Contrairement à la traditionnelle yourte des peuples mongols, la yourte moderne n’est pas utilisée pour se déplacer d’un endroit à un autre, elle est installée à un lieu définitif. Ceci fait que sa construction nécessite un permis de construire de la part de la mairie. Le recours doit aussi passer par la Direction départementale de l’équipement et le dossier sera dénommé sous le titre « maison ronde à ossature bois » pour plus de compréhension dans ces différents services d’État. Pour 90 % des demandes, le dossier est approuvé et dans le cas contraire, c’est surtout par souci de matériaux ou de formes. Leur emplacement suit également le code d’urbanisme c’est-à-dire interdit dans les zones protégées et historiques.

Le bon emplacement de la yourte

yourte

La yourte tient sa particularité de sa forme ronde et de ses appuis en bois, ce qui lui permet d’acquérir une stabilité contre le vent. En effet, avec sa forme ronde, le vent la contourne facilement, toutefois, évitez de la placer dans des endroits trop exposés pour éviter les accidents comme les emplacements qui subissent les effets des vents dominants. Choisissez aussi le bon angle pour installer vos fenêtres pour éviter l’entrée en trop grande quantité de vent à l’intérieur de la yourte.

Découvrez aussi :

Les mesures à prendre

Avant d’installer votre yourte, étudiez d’abord l’environnement dans lequel vous allez l’installer. Évitez les endroits qui sont trop bruyants puisque l’isolant avec lequel la yourte est faite ne coupe pas les bruits, trop de bruit risquent donc de vous mettre mal à l’aise une fois installé à l’intérieur. Faites aussi attention à l’humidité en ne le plaçant pas près d’une végétation dense, d’un arbre ou d’une source d’eau, car l’eau risque de s’y infiltrer ou alors d’endommager la toile qui sert de couverture à la yourte.

Le matériel adéquat

Pour la construction de votre yourte, faites appel à des professionnels pour que la construction vous soit rentable dans le temps et dans l’espace. Dans ce type d’habitation, la matière première est le bois et le choix dépend surtout du budget de chacun. Le plus conseillé est le pin Douglas encore appelé pin d’Oregon. C’est un résineux qui provient d’Amérique du Nord et qui a la particularité d’être facile à traiter. Il est aussi très résistant sur le point de vue mécanique avec une dureté de 50 % en plus que le pin maritime. Il résiste tout aussi bien au vent et à l’humidité, ce qui lui permet d’être durable dans le temps.

Le mélèze est aussi adapté à ce genre de construction. Il est d’origine alpine et des Carpates mais présente une difficulté dans son traitement puisqu’il est très résineux. Toutefois, avec l’aide de professionnels, ce bois vous procurera une plus grande durabilité et une résistance mécanique plus importante. En l’absence de ces deux matériaux, on peut utiliser le châtaignier ou le frêne.

La toile

La yourte, la référence en habitat atypique

Pour que la yourte prenne sa forme traditionnelle, il faut la recouvrir avec une toile et là, le choix est très important car c’est à partir de cette toile que l’espace pourra être habité ou non tout au long de l’année. Traditionnellement, le tissu utilisé était le coton, mais avec les différents traitements que cette culture subit aujourd’hui, le coton n’est plus la première matière première utilisée pour la toile de yourte.

La toile acrylique représente une option intéressante surtout qu’elle est vendue moins chère sur le marché grâce au développement de sa production et pèse deux fois moins que le coton.

La laine reste le matériau de référence pour la toile d’une yourte, car elle répond aux trois exigences principales à savoir : une bonne perméabilité à la vapeur d’eau, une régulation hygrométrique qui permet de s’adapter à toutes les saisons de l’année et une souplesse qui confère une isolation parfaite de la construction. Optez pour la laine en nappes, par exemple qui est aussi plus aérée. Elle se pose en lés maintenus entre-eux par des cordes et des toiles.

Le feutre est un très bon isolant aussi mais présente une faible épaisseur. Ce tissu est donc plus adapté aux yourtes qui ne sont pas permanentes.

Les bonnes adresses à consulter

En France, il existe quatre grands magasins spécialisés dans la construction de yourtes. Vous pouvez le choisir en fonction de votre localisation ou de leurs services : Horizon Yourte, Fait à Dessein, La Maison Voyageuse ou encore Libertente.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *