Sport : dans quelle discipline se lancer en hiver ?

Sport : dans quelle discipline se lancer en hiver ?

Certes, il fait froid, mais est-ce une raison de rester au lit toute la journée alors qu’il y a tellement d’activités sportives qui vous attendent ? D’ailleurs, faire du sport en hiver   fortement recommandé pour garder la forme et bien sûr, pour avoir chaud. Dans quelle discipline se lancer ?

Pourquoi pas le télémark ?

Pourquoi pas le télémark ?

Non, il ne s’agit pas du ski classique, mais du ski où vous aurez les talons libres. Dans la théorie, le télémark semble facile puisqu’il suffit de mettre un pied devant l’autre (comme pour marcher) et en faisant des génuflexions à chaque pas.

Dans la pratique, les choses se compliquent parce qu’on se rend compte très vite que c’est un sport très physique. Même les grands sportifs ont parfois du mal durant les premiers jours, mais si vous aimez les vastes espaces enneigés, vos efforts seront récompensés.

Il faut savoir que le télémark est pratiqué depuis le 19e siècle dans sa Norvège natale. Cela signifie qu’il est bien l’ancêtre du ski alpin. Si vous faites déjà du ski, voyez dans le télémark une sorte de défi pour cet hiver. Surtout, n’abandonnez pas même après les courbatures des cuisses du lendemain. Plus vous pratiquerez, plus vite ils passeront.

Un autre plus de ce sport : que vous vous trouviez sur une piste poudreuse, damée, une pente très raide ou idéale pour de la randonnée, vous pouvez en pratiquer.

A lire – Du sport pendant la pandémie : toujours conseillé !

Et si vous optiez pour la marche nordique ?

Pour les moins sportifs, mais sportifs quand même, la marche nordique est la discipline à privilégier. Née en Finlande dans les années 30, elle permet de brûler les calories superflues,  de renforcer les muscles et de gagner en endurance. C’est une excellente manière pour dire adieu aux calories apportées par les raclettes, les chocolats chauds et autres plats festifs de décembre (ou tout simplement d’hiver). Grâce à ce sport, vous serez fier d’exposer votre corps en maillot de bain une fois l’été venu.

Contrairement au télémark, cette discipline est idéale pour tous ceux qui aiment marcher, car c’est le principe de base. Elle est adaptée à tous les âges et même ceux qui ont quelques soucis de santé ou de motricité peuvent s’y mettre. Notez que le but n’est pas de marcher très vite, mais de marcher tout court. Chacun trouvera son rythme et au fur et à mesure que l’on s’y habitue, on peut varier l’intensité du parcours.

Il ne vous reste plus qu’à enfiler votre tenue de sport, une paire de baskets confortables pour marcher et de vous munir de vos fameux bâtons, spécifiques à sa pratique.

Que pensez-vous de l’équitation ?

Oui, rien ne vous interdit de sortir à cheval en hiver. Si vous êtes déjà membre d’un club d’équitation, il vous suffit de vous y rendre et de sceller votre fidèle destrier. Si vous n’avez pas encore de club, on en trouve un peu partout en France.

Contrairement à ce que certains pensent, l’équitation est un sport à part entière. D’ailleurs, vous le découvrirez assez vite lorsqu’une fois à cheval, vous commencerez à avoir chaud et à transpirer. Bien sûr, pour que la balade soit agréable, il ne faut pas oublier de faire quelques échauffements avant de monter en selle.

Pensez aussi à prendre soin de votre cheval avant et après la sortie. Cela aide à instaurer une relation de confiance entre vous et l’animal. Retenez que les chevaux sont très intuitifs. S’ils vous sentent anxieux ou craintifs, ils seront automatiquement nerveux. Il faut donc les rassurer surtout que vous vous apprêtez à le faire courir dans le froid.

Le patinage de vitesse, ça vous dit quelque chose ?

Le patinage de vitesse, ça vous dit quelque chose ?

 

Si vous souhaitez donner un peu de piquant à vos séances de patinage en famille ou entre amis, essayez le patinage de vitesse.

La base : savoir patiner sur glace.

Le principe : faire une course de vitesse, mais en patinant.

Autrement dit, vous vous rendez sur une piste de glace, vous chaussez vos patins et vous vous mettez à patiner le plus vite possible pour devancer les autres. Sachez que le patinage de vitesse est le sport de glisse le plus vieux puisqu’il est pratiqué depuis le 17e siècle en Hollande. Si sur la patinoire du quartier, vous pouvez déjà vous entraîner (sans bousculer les autres), le sport officiel, lui, se pratique sur une piste ovale de 400 mètres dotée de trois couloirs. Il y a même des compétitions officielles pour cette discipline.

Même si vous n’avez pas encore l’étoffe d’un champion, vous pouvez très bien le pratiquer pour brûler des calories en hiver. Et pour ceux qui n’ont jamais chaussé de patins ? Apprenez déjà les bases du patinage cet hiver, puis performez votre technique au fil du temps. Notez que même en été, vous trouverez des patinoires pour vous entraîner.

Pourquoi ne pas faire du VTT sur neige ?

Faire du vélo en hiver, c’est possible ! Il suffit seulement d’avoir le bon vélo, ou plus précisément, les bonnes roues pour son vélo. En effet, pour pouvoir rouler facilement sur la neige, les pneus classiques ne suffisent pas. Il vous faut des pneus qui adhèrent à la poudreuse donc des pneus plus larges et cramponnés.

Si vous en avez les moyens, vous pouvez même investir dans un VTT spécifique que l’on appelle le « Fat bike » et que d’autres surnomment le « VTT quatre saisons ». Il est idéal pour rouler sur la neige, les sols glissants et les terrains plus souples. Par contre, il n’aime pas les routes goudronnées.

A lire – VTT, vélo route, VTC, VAE : que choisir ?

Pour cet hiver donc, on s’offre les équipements d’hiver pour cyclistes, on s’offre un VTT sur neige et en avant vers les pistes montagnardes enneigées.

Lire aussi – Faire du vélo : quels équipements ?

Et si on essayait le chien de traîneau ?

On vous le dit tout de suite, se faire tirer par des chiens sur un traîneau est un vrai sport. En effet, conduire un attelage n’est pas de tout repos. Oubliez ces images où vous vous voyez tranquillement assis sur le traîneau en train d’admirer les paysages enneigés. Oubliez aussi ces images où vous êtes tranquillement allongé sur votre traîneau tandis que vos chiens vous emmènent à bon port comme s’ils avaient le GPS.

Conduire un traineau c’est plutôt être à l’affût des dangers, toujours avoir les yeux rivés sur le chemin au loin, marcher ou courir aux côtés des chiens pour les guider sur des portions complexes, tirer le traîneau lorsqu’il se retrouve sur une piste assez boueuse, crier fort pour que les chiens entendent vos ordres … bref, c’est tout un travail qui demande une bonne condition physique et de la patience avec les animaux.

Si vous aimez la nature, les aventures, les rencontres humaines et les chiens, cette discipline est faite pour vous. Entraînez-vous auprès d’un « musher », un conducteur de chien de traîneau, pour en connaître toutes les bases et les techniques.

Avez-vous pensé au curling ?

Avez-vous pensé au curling ?

Bien qu’on y trouve le mot « curl », il n’est pas questions de vagues ici. Il s’agit plutôt d’un sport collectif qui se pratique sur une piste de glace. Le curling consiste à tirer (plutôt pousser) des grosses pierres de granite sur la piste pour qu’elles se rapprochent le plus possible du centre de la cible tout en veillant à ce que les adversaires n’y parviennent pas. C’est un peu comme faire du hockey sur glace, mais au lieu de se disputer une seule pierre, on se dispute une seule cible.

Pour information, depuis les JO de Nagano au Japon, le curling est devenu un sport olympique à part entière.

Pour ceux qui veulent faire du sport en famille ou entre amis, c’est une activité à privilégier en hiver. Il faudra bien sûr, en apprendre les règles et les différentes techniques, mais avec de la pratique, vous y excellerez assez vite. Notez qu’en curling, la stratégie et la compétition priment, mais il ne faut pas oublier qu’il reste aussi un divertissement.

Peut-on faire du sport dans l’eau en hiver ?

En hiver, on a tendance à fuir l’eau et cela se comprend. Savez-vous toutefois qu’il existe de nombreux types de sport que l’on peut pratiquer dans l’eau même en hiver ? Leur appellation commence souvent par « aqua » et malgré le froid hivernal, en pratiquer est plus que revigorant. Rassurez-vous, l’eau ne sera pas froide sauf si vous êtes amateur de plongée sous la glace.

Mais quels sont ces sports vers lesquels vous devez vous tourner ? Il y a l’aqua-zumba, l’aqua-biking, l’aqua-gym, l’aqua-boxe … En somme, du vélo, de la gym, de la boxe, du zumba …, mais dans l’eau. Les mouvements restent les mêmes, mais il faudra fournir plus d’efforts puisque votre corps subira les effets drainants de l’eau, effets qui ne doivent pas être négligés.

Ces sports aquatiques permettent de tonifier les muscles, d’améliorer la respiration et le système cardiovasculaire et d’éliminer la cellulite. Notez bien que même si vous vous trouvez dans l’eau, il est important de bien s’hydrater pendant et après chaque séance. Et puisqu’on est en hiver, mieux vaut éviter de se mouiller la tête pour ne pas avoir froid par la suite donc n’oubliez pas votre bonnet de bain.

Et le badminton, ça vous dit ?

On aimerait bien, mais avec la neige qui recouvre le jardin, comment pourrait-on en pratiquer ? En salle bien sûr !

Il existe en effet, des salles spécialement dédiées à la pratique du badminton. Ainsi, si vous aimez faire du sport à deux, c’est la bonne discipline à pratiquer cet hiver.

Noter que ce sport, en plus d’être divertissant, renforce la quasi-totalité des muscles du corps puisqu’il fait travailler les épaules, les bras, le dos, les abdos, les cuisses, les jambes … Et à force de pratiquer régulièrement, vous gagnerez en agilité et aurez un meilleur souffle.

Il ne vous reste plus qu’à trouver une salle.

Et si on gagnait en hauteur avec l’escalade ?

Et si on gagnait en hauteur avec l’escalade ?

Si vous avez la chance de vivre dans les Alpes, l’escalade fait sûrement partie de vos activités sportives d’hiver habituelles. Mais lorsqu’on n’a pas cette chance, on se rue dans une salle dotée d’un mur d’escalade.

Rassurez-vous, les bienfaits sont quasiment les mêmes. L’escalade aide à évacuer le stress et à faire travailler son corps, surtout les épaules et les bras. C’est aussi un excellent moyen pour développer son mental puisque pour monter toujours plus haut, il faut beaucoup de volonté.

Que ce soit en montagne ou en salle, cette discipline développe la concentration, la souplesse, l’équilibre, la patience, la coordination, la force …

Glisser, mais sur des rollers, pourquoi pas !

En hiver, le sport de glisse a le vent en poupe puisque la neige est propice à cela. Mais quand on vit dans une région froide, mais où skier n’est pas possible, on se rabat sur le roller. Oui, la sensation de glisse reste présent, mais sur la bitume.

Très prisé des adolescents, le roller n’est pas qu’un simple divertissement. C’est un sport complet qui permet de développer son endurance. Il apporte les mêmes bienfaits que la marche, le vélo ou la course à pied. Contrairement à ces derniers toutefois, le roller est idéal lorsqu’on a les articulations fragiles.

Et si vous avez quelques kilos en trop à éliminer avant les beaux jours, cette discipline est aussi faite pour vous. En effet, la pratique du roller affine la silhouette tout en renforçant les muscles.

Attention, on ne chausse pas ses rollers sans équipements de protection. Casque et protections pour les coudes et les genoux sont de mise.

Pourquoi ne pas se contenter du running ?

Même si on a l’embarras du choix en termes de sports d’hiver, le running garde toujours ses lettres de noblesse. C’est même le sport le plus pratiqué malgré les chutes de température.

Lire aussi – Faire son jogging durant le confinement : oui, mais comment ?

Pour que cette sortie hivernale se déroule bien, il faut seulement prendre ses précautions. Ainsi, pensez à manger un peu et à enfiler des vêtements chauds, mais légers avant de sortir. On privilégiera un encas assez léger, mais qui donne de l’énergie et en termes de vêtements, on adopte la règle des trois couches : une couche respirante, une couche isolante et une couche protectrice. Toutes doivent être adaptées à la pratique du sport. Et bien sûr, on couvre aussi bien le corps que les extrémités.

Aux pieds, on chausse une paire de basket running et on est parti. Attention, sitôt la porte passée, on évite de se mettre à courir tout de suite. On fait d’abord quelques échauffements pour éviter les crampes puis avant de rentrer, on termine par quelques étirements et exercices de relaxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code