VTT, vélo route, VTC, VAE : que choisir ?

VTT, vélo route, VTC, VAE … : que choisir ?

4.5/5 - (4 votes)

Après avoir suivi le tour, vous vous êtes décidé à vous procurer un vélo ? Mais actuellement, les modèles sont tellement variés qu’il est facile de se perdre devant cet embarras du choix. Dans tous les cas, ce sera l’usage que vous comptez faire du vélo qui va orienter votre choix. Quel vélo est fait pour vous ? Voici quelques éléments qui vont vous aider dans votre décision.

Vélo de route : pour les sportifs

Vélo de route : pour les sportifs

Les vélos de route sont spécifiquement dédiés aux cyclistes qui pratiquent le vélo dans le cadre sportif. Pesant environ 10 kilos, ils sont à privilégier dès lors qu’on dépasse deux sorties par semaine. Cependant, selon que vous pratiquerez intensément ou non et en fonction des performances attendues, votre choix peut s’orienter différemment.

De nos jours, les marques les plus connues proposent des vélos ultra-confortables, mais plus vous pratiquerez intensément et fréquemment, plus il vous faudra un modèle de qualité. Pour cela, vous pourrez par exemple monter en gamme en changeant de destrier, améliorer la monture de votre vélo ou changer le cadre. Dans tous les cas, il est important d’avoir en sa possession des mensurations exactes.

En général, le vélo de route affiche les caractéristiques suivantes :

  • Un poids d’environ 10 kg : la règle à retenir est que plus le vélo est léger, plus il est facile d’accélérer et de le relancer. Pour un usage professionnel, privilégiez les modèles dotés d’un cadre en carbone. Ils sont beaucoup plus légers que les vélos à cadre en aluminium, mais coûtent aussi beaucoup plus chers.
  • Des roues en 700 à savoir du 28 pouces
  • Des pneus très fins pour des frottements réduits sur le bitume. Ils permettent aussi d’avoir une meilleure tenue de route.
  • De nombreuses vitesses
  • Un mono ou un double plateau pour pédaler confortablement que ce soit en montée ou en descente
  • Une selle plus fine pour plus de confort

Quoi qu’il en soit, il est important de choisir un vélo bien à votre taille pour que vous puissiez rouler confortablement et sur de plus longues distances.

En savoir plus sur les différents types de vélos

VTC : pour un usage familial et urbain

VTC : pour un usage familial et urbain

Si vous ne voulez pas vous tourner vers le vélo de route, le VTC est une bonne alternative. Ce genre de vélo n’est pas destiné à des entraînements routiers. Il est plus adapté pour :

  • un usage familial (balades, loisir)
  • des trajets travail / domicile
  • les déplacements de tous les jours

Comme son nom l’indique, VTC pour « Vélo tout chemin », il est plus polyvalent donc se comporte aussi bien en ville que sur des pistes campagnardes. Toutefois, évitez de rouler avec sur des pistes normalement conçues pour les VTT, car il va très vite atteindre ses limites.

Il offre un excellent confort, non seulement au niveau de la selle, mais aussi des pneus et pédales. Vous trouverez sur le marché des déclinaisons en fourche suspendue, un point commun avec les VTT.

A lire – Se déplacer à vélo en toute sécurité : quelques recommandations

Vélo de ville : pour un usage urbain

Pour un usage exclusivement urbain, il est conseillé de choisir un vélo de ville. Ce dernier est doté de grandes roues, mais de pneus assez fins pour pouvoir rouler facilement sur le bitume. Il est peu adapté aux routes campagnardes et montagnardes.

Découvrez aussi – Le vélo de ville pour les femmes

Si vous êtes citadin dans l’âme, mais que vous prenez plaisir à rouler à vélo, c’est le modèle qu’il vous faut pour vous rendre au travail, faire vos courses … Il est, de plus possible d’y rajouter des accessoires comme un siège enfant à l’arrière ou un panier à l’avant.

Vélo cargo : pour un usage familial ou professionnel

Vélo cargo : pour un usage familial ou professionnel

Ces dernières années, on voit apparaître un nouveau modèle de deux-roues dans la circulation : le vélo cargo. Il ne s’agit pas, à proprement parler d’une nouveauté, mais son design a beaucoup évolué. Le vélo cargo permet de transporter des charges lourdes ou des enfants. Tout dépend du type de caisson dont il est équipé.

Ce véhicule peut être pourvu de deux ou trois roues. On parle de biporteur et triporteur. Sur ce dernier, une roue se situe à l’avant et deux à l’arrière ou vice-versa. Le caisson de transport vient se placer entre les deux-roues. Si vous l’utilisez pour pouvoir faire du cyclisme avec vos enfants, le caisson est pourvu de sièges enfants. Par contre, si vous l’utilisez pour transporter des charges lourdes, le caisson peut être vide ou prendre d’autres formats. Il faut savoir que de nos jours, les vélos cargos sont devenus les véhicules privilégiés des livreurs pour parcourir les derniers kilomètres qui les séparent du lieu de livraison.

A lire – Faire du vélo : quels équipements ?

VTT : Pour le loisir et les compétitions

Le VTT ou vélo tout terrain est le vélo sportif par excellence. Par rapport au VTC, il est adapté à toutes les pistes et permet de parcourir aisément des sentiers en pente ou sinueux. Actuellement, il existe une grande variété de VTC qui tendent à s’élargir, mais si vous souhaitez pratiquer en pleine nature, le VTT est de loin le meilleur choix.

Globalement, les VTT sont pourvus de :

  • pneus à crampons pour une meilleure adhérence au sol
  • une fourche télescopique à l’avant : son emplacement à l’avant amortit davantage les aspérités du terrain.
  • freins à disque : contrairement aux freins à étriers, les freins à disque résistent mieux à l’échauffement et sont moins sensibles au voilage des roues. Ces freins sont efficaces même sur des pistes très accidentées.
  • pédaliers plus compacts avec des pédales pourvues de fixations automatiques conçues pour des chaussures spécifiques : les chaussures pour vététistes.

Généralement conçus en aluminium ou en fibre de carbone, ces vélos sont robustes, mais se doivent aussi d’être légers. Plus ils sont légers, plus ils sont performants. D’ailleurs, les modèles les plus performants qui existent aujourd’hui font moins de 10 kg.

Aussi, il faut savoir que les VTT ne disposent pas toujours de suspensions à l’arrière. Seuls les VTT « tout suspendu » en bénéficient. Cette caractéristique est très appréciée, mais seulement lorsqu’on roule sur des pistes très accidentées. Elle augmente le confort, mais en contrepartie, le vélo est plus lourd et coûte cher. Si vous êtes adepte du « freeride », il serait plus sage d’opter pour un VTT doté de grandes suspensions, tant à l’avant qu’à l’arrière.

Sur le marché, les VTT se déclinent sous diverses gammes, que ce soit au niveau du prix ou des accessoires. Il y a également des modèles spécifiques, en fonction des parcours auxquels ils sont dédiés (chemins boueux, montagne…).

Lire aussi – Comment choisir un vélo de randonnée ?

Le VAE : de plus en plus prisé

Le VAE : de plus en plus prisé

Le vélo à assistance électrique facilite la pratique du cyclisme. Pour les personnes valides, c’est de loin l’alternative au vélo le plus approprié. Mais il faut savoir que le VAE diffère beaucoup de la mobylette, car il faut pédaler pour que l’engin avance. Le côté sportif est donc toujours présent, bien que nettement réduit. La pratique du vélo électrique nécessite les mêmes efforts que dans la marche.

Dans les détails, le vélo à assistance électrique est doté d’une batterie qui alimente le moteur. Celui-ci enclenche l’assistance au pédalage dès que le cycliste commence à pédaler et une fois qu’il cesse ce mouvement, le deux-roues s’arrête automatiquement. De nos jours, il existe de nombreux modèles de VAE :

  • les modèles urbains classiques pour une conduite droite
  • les modèles « tout chemin » ou VTCAE
  • les modèles « tout terrain » ou VTTAE
  • les vélos cargos électriques
  • les modèles pliables

Tous ces modèles ont quelques points communs. L’assistance électrique s’enclenche avec le pédalage. Cette dernière reste fonctionnelle jusqu’à une vitesse de 25 km/h. Au-delà, l’assistance s’arrête automatiquement, mais le vélo peut continuer de rouler à la seule force des jambes. Les VAE sont, par ailleurs, plus lourds, mais permettent de faire du vélo sans trop s’épuiser. Il est d’ailleurs possible de programmer le niveau d’assistance voulu en fonction de ses besoins.

Enfin, il existe une autre catégorie de vélo électrique que l’on classifie toutefois dans la catégorie des mobylettes. Il s’agit des « speed bikes ». Ce sont des bicyclettes fournissant une assistance électrique, mais au lieu de s’arrêter à plus de 25 km/h, l’assistance reste fonctionnelle jusqu’à 45 km/h. Vu leur puissance et leur performance, c’est la législation concernant les mobylettes qui s’applique pour leur conduite (port de casque obligatoire, assurance, immatriculation …).

 

One Reply to “VTT, vélo route, VTC, VAE … : que choisir ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code