Comment bien éclairer une oeuvre d’art

Comment bien éclairer une oeuvre d’art ?

Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 21 décembre 2017)

Quand on dirige une galerie d’art ou que l’on souhaite organiser une exposition, l’aménagement des oeuvres doit être pensé sérieusement. Cela implique le meilleur emplacement pour chaque oeuvre et le bon éclairage pour mettre chacune d’elle en valeur. Dans le langage artistique, le terme « bon éclairage » peut avoir divers sens. Cela peut aller à très lumineux à une lumière plus tamisée, voire un peu sombre. Dans tous les cas, penser au bon éclairage que mérite chaque oeuvre est aussi un art que vous devez maîtriser surtout si vous travaillez pour votre propre compte. Voici quelques conseils de base.

Savoir doser la lumière du jour

Si les oeuvres en question sont des tableaux, il est important de les protéger d’une exposition directe à la lumière jour. En effet, les rayons UV et la chaleur qu’ils véhiculent détériorent les couleurs et quand cela survient, ces dernières ne reviennent plus. Résultat : vous vous retrouverez avec une toile aux couleurs « passées » ce qui peut réduire et sa valeur et sa beauté. Cela ne signifie pas que vous allez le cacher totalement de la lumière du jour, mais l’exposer de telle sorte à ce que cette luminosité l’éclaire de manière indirecte.

Trouver le bon emplacement

Si vous venez d’acheter un tableau et que vous cherchez le bon emplacement pour l’accrocher, pensez à un mur perpendiculaire à la fenêtre, car là, il y a peu de chances que les rayons du soleil l’atteignent directement. Il faut aussi qu’il soit à la hauteur du regard et bien éclairer par d’autres sources lumineuses comme des plafonniers, des lampadaires, … Il est important que l’éclairage de la pièce permette de bien distinguer chaque trait du tableau sans qu’il pointe vers lui.

éclairer une oeuvre d’art

Choisir l’ampoule idéale

Il existe actuellement deux types d’ampoules adaptées pour éclairer une oeuvre d’art :

  • les ampoules LED qui éclairent les tableaux sans faire passer leurs couleurs puisqu’elles ne dégagent pas de rayons UV et encore moins de la chaleur
  • la fibre optique dont l’orientation peut être changée à souhait. Cela permettra alors de regarder l’oeuvre sous différents angles

En ce qui concerne les anciennes ampoules, en plus d’être énergivores, elles génèrent de la chaleur néfaste aux tableaux.

En savoir plus sur les ampoules LED ici.

Faire comme les pros

On investit dans un mode d’éclairage baptisé l’Oeil de Wendel. Les professionnels l’utilisent souvent pour exposer une toile de grande valeur. Ce système permet d’isoler l’oeuvre et d’en souligner chaque détail. Lorsqu’il est allumé, on croirait que la lumière provienne du tableau et non de la lentille.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *