Escalader le Kilimandjaro, un rêve à concrétiser en Tanzanie

Escalader le Kilimandjaro, un rêve à concrétiser en Tanzanie

Evaluation: 4.0/5.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 6 avril 2018)

Kilimandjaro… À lui seul, le nom évoque l’aventure, le trek, et des cimes couvertes de neiges éternelles. Cette montagne de la Tanzanie est intégralement incluse dans le parc national du même nom. C’est le pays des pasteurs massaïs qui utilisent les arbustes et les arbres foisonnant dans les plaines à des fins domestiques ou artisanales. C’est également un abri sûr pour de nombreuses colonies d’oiseaux parmi lesquels des bulbuls des jardins, des cossyphes de Heuglin, des colioux rayés et des souimangas bronzés.

On y recense aussi différents mammifères, dont des dik-diks, des galagos à queue touffue, des damans des arbres, des oryctéropes du Cap… Mais avant tout, le Kilimandjaro compte parmi les grands volcans du monde. Il est composé de trois principaux pics volcaniques : le Shira (3 962 m), le Mawenzi (5 149 m) et le Kibo, dont le pic Uhuru s’élève à 5 891 m d’altitude, constituant le point culminant de l’Afrique. Plusieurs voies permettent d’atteindre son sommet, mais la voie Machame est la plus célèbre, si celle de Marangu reste la plus renommée.

Le Kilimandjaro par les voies Machame et Marangu

Il suffit d’être motivé et d’avoir une bonne condition physique pour se mesurer avec le Kilimandjaro. Lors de ce circuit en Tanzanie, les aventuriers tenteront l’ascension de ce toit de l’Afrique par la voie Machame. Ils se laisseront happer par une beauté spectaculaire et sauvage à partir du moment où ils entameront 65 km de trek et 5 000 m de dénivelé. Les randonneurs traverseront des forêts luxuriantes, puis passeront par des plaines arbustives et des paysages lunaires parsemés de végétations étranges. Ensuite, ils déboucheront sur des pentes nappées de lave noire, sculptées par l’activité volcanique avant d’arriver aux cimes enneigées. L’autre piste la plus connue, donc la plus fréquentée, est la voie Marangu. Les routards partiront de la Marangu Gate, située au sud-est de la montagne, à 1 870 m d’altitude. Cet itinéraire est équipé de refuges de montagne où les estivants auront la possibilité de dormir chaque nuit. Il fait en tout 36 km, et comprend une montée de 4 jours et une descente de 2 jours. Cette marche nécessite peu d’expérience et de matériels.

Tout savoir pour un trekking au Kilimandjaro

Pour cette expédition en Tanzanie, chaque personne se donnera la peine de bien se préparer physiquement. Car nul n’est besoin d’être un alpiniste chevronné pour atteindre le sommet du mont Kilimandjaro. La seule exigence est d’avoir une bonne acclimatation pour résister aux désagréments causés par l’altitude. En effet, les trekkeurs risqueront de ressentir des maux de tête et de ventre, des vomissements et des difficultés à respirer. Dès que l’un de ces symptômes apparaît, ils devront en parler à leur guide. S’il s’agit d’un mal aigu des montagnes, le groupe redescendra sans tarder. En outre, il n’y a pas de saison pour un trekking au Kilimandjaro, car la grimpette peut s’effectuer tout au long de l’année. Toutefois, les mois les plus propices se situent de janvier à début mars. À cette période, la météo est bonne, et il y a très peu de précipitations. Ceux qui rêvent d’un panorama exceptionnel, donc un ciel dégagé et sans nuages, privilégieront l’intervalle qui va de juin à septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *