Les voitures hybrides

Les voitures hybrides associent le moteur à explosion à la propulsion électrique. Elles offrent alors plus d’avantages puisque bénéficient, d’un côté de la propreté et du silence de la propulsion et de l’autre côté, de l’autonomie et la puissance du moteur à explosion.

Histoire de l’hybridation

Même si elle est aujourd’hui considérée comme une nouvelle technologie, l’hybridation date des pionniers du secteur automobile. Faute de moyens, ces derniers n’ont pourtant pas pu la mettre en œuvre et il a fallu attendre la fin des années 90 pour qu’elle soit produite en série.

Ce sont les marques Toyota et Honda qui se sont emparés du créneau en premier et qui se sont lancé avant que le véhicule tout électrique n’entre en scène. Il faut pourtant savoir que ce dernier a une autonomie assez faible d’où l’intérêt de l’hybride. En effet, lorsque la propulsion électrique de ce dernier a atteint ses limites, le moteur à explosion prend le relais et le véhicule continue à avancer.

Hybride rechargeable Vs hybride non-rechargeable

Avant d’investir dans une voiture hybride, il faut savoir que l’hybride n’est pas forcément chargeable sur secteur. Il existe des modèles non rechargeables sur secteur comme la Toyota Prius dont la propulsion ne fonctionne que sur quelques kilomètres. Ce critère est important puisqu’il influe sur le prix du véhicule. De plus, seuls les hybrides rechargeables peuvent circuler sur les zones réservées aux véhicules électriques

Le mode de fonctionnement de l’hybride

Alimenté par deux types de moteur, le mode de fonctionnement de l’hybride peut être détaillé comme suit :

  • le moteur électrique se charge du démarrage et de faire avancer le véhicule jusqu’à une vitesse de 50 km/h
  • le moteur thermique prend progressivement le relais, au fur et à mesure, que la voiture accélère
  • moteur électrique et thermique tournent ensemble en cas de très forte accélération pour donner une puissance maximale à la voiture
  • le générateur ou moteur en électricité permet le freinage ou la descente en transformant une partie de l’énergie cinétique afin d’alimenter les batteries. Cette fonctionnalité n’est possible que sur certains modèles d’hybrides

voiture electrique

Le fonctionnement global est géré par l’électronique embarquée laquelle veille sur l’état de charge de la batterie, les besoins en climatisation ou en chauffage, la température du moteur thermique et du catalyseur et la pression sur les pédales de frein et d’accélération.

Les variantes

On distingue trois grandes familles de voitures hybrides lesquelles sont classées selon l’importance de leur partie électrique et leur mode de combinaison au moteur thermique. On retrouve :

  • l’hybride rechargeable ou plug-in-hybrid :

Celui-ci peut être rechargé sur le réseau électrique. Il est idéal pour les trajets de courte distance et leurs utilisateurs peuvent rouler sur 60 km sans recourir au moteur thermique. Il leur suffit seulement de recharger la batterie toute la nuit. S’ils veulent rouler plus loin, il leur suffit de faire appel au moteur thermique une fois la batterie épuisée.

  • le full hybrid :

C’est la formule la plus utilisée. Les deux moteurs peuvent être utilisés ensemble ou séparément selon les besoins.

  • le mild hybrid :

Sur ce modèle, le moteur thermique roule en permanence sauf lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Les avantages

Les voitures hybrides émettent moins de CO2 et de polluants puisqu’elles peuvent se passer de carburant.

Elles sont considérées comme une excellente transition vers les véhicules propres et 100 % électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *