faire du bon pain sans gluten

Les bonnes pratiques pour faire du bon pain sans gluten

Le gluten est un composé protéinique retrouvé dans le blé, l’orge ou le seigle. On le retrouve donc dans la plupart des aliments préparés à partir de ces céréales. L’intolérance au gluten a toujours été associée à la maladie céliaque. Le régime alimentaire sans gluten commence et même les personnes ne souffrant pas de cette intolérance se mettent aussi à adopter ce régime. Quels sont les méfaits du gluten sur la santé et quels bienfaits apporte le régime sans gluten ? Éclaircissons ces points importants, pour finir quelles sont les astuces pour faire du pain sans gluten ?

Quels sont les méfaits du gluten sur la santé ?

les méfaits du gluten sur la santé ?

La digestion ou plus précisément l’indigestion du gluten provoque sur l’organisme plusieurs maladies comme les diarrhées chroniques, les vomissements, les douleurs abdominales, ou encore la constipation, le reflux gastrique. Ce sont, entre autres, les principaux symptômes montrant que la personne souffre de la maladie céliaque ou d’une simple sensibilité non céliaque au gluten.

Il ne faut pas oublier aussi que le gluten peut faire apparaître des symptômes banaux comme les aphtes, ainsi que des perturbations du transit intestinal comme les ballonnements. La maladie céliaque typique s’associe souvent à une diarrhée graisseuse, des douleurs dans le dos. À cause de cette mauvaise absorption de l’intestin grêle, le malade peut avoir des manques à des vitamines, calcium et fer. Ces derniers peuvent souvent engendrer des complications comme une anémie suite au manque de fer, une déminéralisation osseuse à cause de la carence en calcium, et encore d’autres maladies auto-immunes comme le diabète insulinodépendant, la thyroïdite et même des maladies plus graves comme le lymphome de l’intestin et l’adénocarcinome du grêle. Une personne faisant une intolérance au gluten également présente souvent une sensation de fatigue

C’est les raisons pour lesquelles, l’intolérance au gluten ne doit pas prise à la légère. Pour savoir si vous faites une intolérance, il faut faire une prise de sang pour rechercher des anticorps dirigés contre le gluten. Les examens sont pris en charge par la sécurité sociale. Dans le cas où le résultat est positif, le médecin demande également de faire les examens aux descendants puisqu’il est fort probable que l’intolérance est héréditaire.

Mais dans tous les deux cas, le seul moyen pour y remédier est de suivre un régime strict sans gluten. En effet, c’est la difficulté à digérer cette protéine qui entraîne ces désordres intestinaux et digestifs.

 

Quels sont ses bénéfices d’un régime sans gluten?

 

Le régime sans gluten procure beaucoup de bienfaits aussi bien pour les personnes intolérantes que pour celles qui le supportent. Adopter cette règle nutritionnelle doit se faire avec un changement d‘habitudes alimentaires pour être efficace et positif.

Les bienfaits du régime sans gluten se traduisent par un ventre plus plat. La digestion s’améliore par la réduction significative des troubles digestifs. On peut également remarquer un renforcement des défenses immunitaires des personnes soumis au régime sans gluten. Elles ont plus de résistance contre les inflammations, les migraines ou encore les douleurs articulaires.

Quelques astuces pour faire du pain sans gluten chez soi

 

Il est démontré que le « gluten free » ne peut que faire du bien. De ce fait, pourquoi ne pas faire soi-même son pain sans gluten ? Il est tout même à noter que le gluten constitue un élément essentiel à la panification. Il faut donc bien choisir ses ingrédients pour avoir un bon pain sans gluten fait maison. Il faut, avant tout, choisir la bonne farine, ingrédient du pain. Et pour en faire sans gluten, il faut de la farine sans gluten. Il est possible de choisir entre la farine de riz, la farine châtaigne, la farine sarrasine ou la farine millet. Cependant, une seule farine sans gluten ne peut, à elle seule, donner un bon pain sans gluten. Il est mieux de les associer entre elles. En effet, avec les farines sans gluten, il n’est pas nécessaire de malaxer la pâte trop longtemps puisqu’elles sont, à la base, molles. Par ailleurs, il est préférable de faire des pains moulés vus la texture fluide de la pâte à pain sans gluten. Faire du pain sans gluten demande d’hydrater davantage la pâte avec une eau tiède d’environ 40°C de température. Quant à la cuisson du pain sans gluten, il est conseillé de le retirer de la moule à mi-cuisson. Il faut ensuite le remettre à cuire pour faire sortir l’humidité. Après, il est nécessaire de poser le pain sans gluten sur une grille pour le refroidir et faire sortir l’humidité résiduelle se trouvant sur la surface et par le dessous du pain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code