Sur les traces de la salle de bain

Sur les traces de la salle de bain

(Mis à jour le: 19 avril 2019)
Sur les traces de la salle de bain
3.7 (73.33%) 3 vote[s]

La salle de bain est aujourd’hui une pièce indispensable et une pièce à vivre pour les foyers. On ne peut s’en passer et pourtant, savez-vous qu’il y a encore quelques siècles, cette pièce n’existait même pas ?

En 1691, l’expression « salle de bain » est déjà reconnue par la langue française, mais à cette époque, elle ne désignait pas encore notre salle de bain d’aujourd’hui. Ce n’est qu’à partir de 1765 qu’on lui a octroyé la définition de « pièce aménagée pour prendre un bain », mais encore, on n’avait ni baignoire ni douche ni lavabo en porcelaine. Toutes les installations étaient encore assez rudimentaires.

lire aussi : Connaissez-vous le meuble sous lavabo ?

Ce n’est qu’en 1827 que Marc Seguin, un physicien français, a inventé la chaudière tubulaire. Cette dernière est la première version du chauffe-bain et grâce à l’arrivée du gaz, son utilisation s’est démocratisée dans les maisons privées vers la fin du 19ème siècle, époque à laquelle les lavabos en porcelaine ont aussi fait leur première apparition.

Sur les traces de la salle de bain

Lire aussi :

Avant cette époque, les baignoires étaient en métal et c’est suite à l’apparition des lavabos en porcelaine que les industriels ont commencé à fabriquer des baignoires avec ce matériau. La porcelaine a par la suite conquis les industriels qui voyaient en elle un matériau résistant et facile à entretenir. C’est à partir de là que toutes les installations de la salle de bain ont été fabriquées en porcelaine, mais peu de foyers pouvaient encore se permettre d’en avoir à cette époque.

Au début du 20ème siècle, seules les maisons bourgeoises sont équipées de salle de bain individuelle et l’hôtel le Ritz a été le premier établissement hôtelier à avoir doté toutes ses chambres d’une salle de bain privée. Les autres grands établissements ont rapidement suivi la tendance et la salle de bain était alors devenue un caprice de riche, car était considéré comme un luxe.

Son essor s’arrêta durant les deux guerres mondiales, mais a très vite repris à leur fin. Dans les années 50, elle était surtout une pièce exiguë et fonctionnelle. L’important pour les foyers c’était d’avoir une salle pour prendre son bain donc on sautait un peu le côté confort et design. En 1954, presque la moitié des logements en France a accès à l’eau courante, mais seul le quart possède une salle de bain à proprement parler.

A lire : Les cinq points forts d’un habitat durable

mobil-homes

Le domaine a par la suite évolué et aujourd’hui, toutes les maisons, les appartements et même les mobil-homes sont dotés d’une salle de bain. Elle n’a toutefois plus rien de commun avec ses ancêtres, car de nos jours, la salle de bain se veut plus luxueuse, plus vaste, plus confortable, plus fonctionnelle et plus design. Elle est devenue une pièce à vivre à part entière et a la même importance que la chambre ou le salon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *