Avoir de l'eau chaude sanitaire grâce à l'énergie solaire

Avoir de l’eau chaude sanitaire grâce à l’énergie solaire

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Mis à jour le: 26 janvier 2019)

L’eau chaude sanitaire nous est indispensable au quotidien, mais pour en avoir à profusion, il faut assumer la facture salée des fins du mois. Pour réduire considérablement les dépenses en énergies, les chauffe-eau solaire ont été inventés au grand bonheur des foyers.

Il faut souligner que depuis le lancement du projet en 1999, plus de 30 000 systèmes ont été installés en France. C’est notamment l’Ademe qui a mis le programme Plan Soleil sur pied en créant le CESI ou chauffe-eau solaire individuel. Le dispositif est assez simple d’où l’engouement qu’il rencontre dès son lancement.

énergie solaire

Globalement, le CESI se compose de capteurs solaires thermiques et d’un ballon d’eau chaude que l’on appelle également ballon de stockage. L’eau chaude ainsi fabriquée est donc utilisée pour les besoins sanitaires de la maison. La seule mesure à prendre est de mettre tout au plus une distance de 25 m entre les capteurs et le ballon d’eau chaude afin que les calories véhiculées et responsables de la chaleur de l’eau ne se perdent pas en cours de route.

Le CESI est généralement utilisé à titre individuel c’est-à-dire pour une seule maison, mais de nos jours, on trouve aussi des dispositifs collectifs qui sont les plus efficaces pour donner de l’eau chaude à un immeuble entier. Le dispositif reste le même, mais seul le nombre des capteurs varie. Il faudra en effet que ceux-ci soient plus nombreux et plus grands pour réchauffer l’eau. En outre, pour que le chauffe-eau solaire collectif soit performant et efficace, il faudrait que les besoins en eau de tous les foyers occupant l’immeuble soient stables ce qui n’est pas toujours évident. Un diagnostic et une étude minutieuse doivent alors être menés avant d’installer le dispositif afin qu’il remplisse correctement ses missions.

Pour information :

 

Energitique

On entend souvent parler des dispositifs solaires thermiques, mais sait-on vraiment comment ils fonctionnent ? Pour mieux vous éclairer, sachez que ces dispositifs suivent plusieurs étapes qui sont :

  • La réception des rayons de soleil par les capteurs
  • La circulation du liquide caloporteur à travers les tubes des capteurs
  • La rétention de la chaleur du rayonnement solaire dans le coffre thermique isolé des capteurs
  • Le transport des calories à travers un circuit calorifugé et étanche
  • Le réchauffement du liquide grâce à un échangeur thermique
  • Le partage des calories vers le ballon d’eau chaude ou le plancher chauffant

Il s’agit alors d’un système complexe composé de différentes parties se relayant tour à tour les calories tirées des rayons de soleil. Ces calories sont responsables du réchauffement de l’eau et une fois qu’elles sont transmises au ballon d’eau ou au plancher, la température du liquide baisse et elle revient alors vers les capteurs pour recevoir de nouveaux rayonnements. Il faut aussi noter que le circuit calorifugé est rempli d’eau et d’antigel et c’est ce mélange qui se gardera les calories jusqu’à ce qu’elles soient transmises au plancher et ballon d’eau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *