Les voitures hybrides

Les voitures hybrides

Un véhicule est qualifié de « hybride » lorsque pour fonctionner, il a recours à au moins deux différents types d’énergie. Les voitures hybrides associent le moteur à explosion à la propulsion électrique. Elles offrent  plus d’avantages puisque bénéficient, d’un côté de la propreté et du silence de la propulsion et de l’autre côté, de l’autonomie et de la puissance du moteur à explosion.

Histoire de l’hybridation

Même si elle est aujourd’hui considérée comme une nouvelle technologie, l’hybridation date des pionniers du secteur automobile. Faute de moyens, ces derniers n’ont pourtant pas pu la mettre en œuvre et il a fallu attendre la fin des années 90 pour qu’elle soit produite en série.


Ce sont les marques Toyota et Honda qui se sont emparées du créneau en premier et qui se sont lancé avant que le véhicule tout électrique n’entre en scène. L’autonomie limitée de ce dernier a permis à l’hybride de prendre le dessus.

Pour ce dernier, lorsque la propulsion électrique atteint ses limites, le moteur à explosion prend le relais ce qui permet au véhicule de poursuivre son chemin.

Ne pas confondre « voiture hybride », « voiture électrique » et « voiture hydrogène »

Sur le marché, on retrouve, dans une même catégorie ces trois types de voitures, pourtant, elles sont très différentes.

  • La voiture électrique :

La voiture électrique ne possède pas de réservoir, ni de moteur à combustion. Pour rouler, elle a recours à un moteur électrique piloté par un contrôleur électronique et une batterie. Si on se réfère à sa conception, elle est plus simpliste que ses cousines.

L’autonomie moyenne des modèles récents se situe entre 250 à 500 km. Pour aller le plus loin possible avec ces véhicules, il faut bien maîtriser le concept de recharge. Notez qu’une bonne utilisation d’une voiture électrique vous pousse à la recharger à chaque arrêt et non pas à vous arrêter pour la recharge. Cela signifie que chaque fois que vous devez vous arrêter, il faut en profiter pour remplir la batterie.

Chez vous, durant la nuit, il est possible de faire une recharge longue de six à huit heure pour retrouver une batterie totalement pleine le lendemain.

Pendant que vous êtes au bureau, à une réunion, à un dîner … pensez à une recharge courte d’une ou deux heures depuis une borne publique. On en trouve généralement sur les parkings, au centre commercial …

Et si vous utilisez votre véhicule comme moyen de travail (livraison, taxi …), il y a les recharges ultra-rapides de 20 mn pour que la batterie ne tombe pas à plat.

Dans tous les cas, la voiture électrique ne peut plus avancer lorsque sa batterie est à plat. Cet inconvénient pousse les utilisateurs à se tourner vers la voiture hybride qui propose un moteur plus fiable : le carburant.

  • La voiture hybride :

La voiture hybride est pourvue de deux moteurs : un moteur thermique (essence ou diesel) principal et un moteur électrique secondaire. C’est surtout le moteur thermique qui fait rouler le véhicule, mais lorsque ce dernier réduit sa vitesse (30-50 km/h), le moteur électrique prend le relais. L’électrique s’actionne aussi durant le démarrage et assiste le moteur thermique durant les fortes accélérations.

Contrairement à la voiture électrique, il n’y a pas forcément besoin de recharger la batterie du moteur électrique sur une prise standard. Celle-ci se recharge automatiquement durant les phases de décélération et de freinage.

  • La voiture hydrogène :

La voiture hydrogène peut aussi être appelée voiture électrique à Pile à Combustible. Il s’agit d’un véhicule propulsé par de l’électricité produite à partir d’hydrogène et d’oxygène.

Côté motorisation, la voiture hydrogène a un moteur électrique comme la voiture électrique. Ce qui la distingue de cette dernière c’est son mode de stockage d’électricité. Sur une voiture hydrogène, on a un réservoir sous pression pour le stockage de l’hydrogène et c’est la pile à combustible qui se charge de la production d’électricité.

Hybride rechargeable Vs hybride non-rechargeable

voiture electrique

Avant d’investir dans une voiture hybride, il faut savoir que l’hybride n’est pas forcément chargeable sur secteur. Il existe des modèles non rechargeables scomme la Toyota Prius dont la propulsion ne fonctionne que sur quelques kilomètres.

Ce critère est important puisqu’il influe sur le prix du véhicule. De plus, seules les voitures hybrides rechargeables peuvent circuler sur les zones réservées aux véhicules électriques.

Lire aussi – Les enjeux du transport d’œuvre d’art

Le mode de fonctionnement de l’hybride

Alimenté par deux types de moteur, le mode de fonctionnement de l’hybride peut être détaillé comme suit :

  • le moteur électrique se charge du démarrage et de faire avancer le véhicule jusqu’à une vitesse de 50 km/h
  • le moteur thermique prend progressivement le relais, au fur et à mesure, que la voiture accélère
  • moteur électrique et thermique tournent ensemble en cas de très forte accélération pour donner une puissance maximale à la voiture
  • le moteur électrique joue le rôle d’un générateur puisque durant le freinage ou la descente, il transforme une partie de l’énergie cinétique en électricité et va la stocker dans les batteries

Le fonctionnement global est géré par l’électronique embarquée laquelle veille sur l’état de charge de la batterie, les besoins en climatisation ou en chauffage, la température du moteur thermique et du catalyseur et la pression sur les pédales de frein et d’accélération.

Lire aussi – L’automobile et le diesel

Les variantes

On distingue trois grandes familles de voitures hybrides lesquelles sont classées selon l’importance de leur partie électrique et leur mode de combinaison au moteur thermique. On retrouve :

  • l’hybride rechargeable ou plug-in-hybrid :

Celui-ci peut être rechargé sur le réseau électrique. Il est idéal pour les trajets de courte distance et leurs utilisateurs peuvent rouler sur 60 km sans recourir au moteur thermique. Il leur suffit seulement de recharger la batterie toute la nuit. S’ils veulent rouler plus loin, il leur suffit de faire appel au moteur thermique une fois la batterie épuisée. Ce modèle est très économique.

  • le full hybrid :

C’est la formule la plus utilisée. Les deux moteurs peuvent être utilisés ensemble ou séparément selon les besoins.

  • le mild hybrid :

Sur ce modèle, le moteur thermique roule en permanence sauf lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Les avantages de la voiture hybride

Les voitures hybrides consomment un peu moins de carburant que les voitures thermiques non-hybrides puisqu’elles sont assistées par le moteur électrique. Par voie de conséquence, elles sont plus économiques, d’un point de vue financier, mais leur rentabilité ne peut être appréciée que sur le long terme.

Leur émission de gaz à effet de serre est réduite grâce à la différence de consommation. Sur un modèle 100% hybride non rechargeable, la production de CO2 est 30% moins élevée que sur une voiture à moteur thermique classique. Et la différence va jusqu’à 75 % en moins lorsqu’on compare une voiture à moteur thermique classique à une voiture 100% hybride rechargeable. C’est pour cette raison qu’on dit que les hybrides sont une excellente transition vers les véhicules propres, à savoir les 100% électriques.

Par ailleurs, les voitures hybrides offrent plus de confort lorsqu’elles roulent à basse vitesse. Elles sont silencieuses, faciles à manœuvrer et la propulsion est plus fluide. De plus, elles offrent un bon rendement, car exploitent l’énergie cinétique produite durant les décélérations et le freinage. Chez les véhicules à moteur thermique, cette énergie est tout simplement gaspillée.

Même si la voiture électrique est jugée être le véhicule « propre » par excellence, l’hybride est, pour beaucoup, la meilleure alternative. Tant que son réservoir de carburant n’est pas vide, vous pourrez continuer d’avancer. Sur la 100% électrique, si vous ne trouvez pas de borne électrique spécifique le long de votre parcours, vous ne pourrez aller bien loin.

Les inconvénients de la voiture hybride

Même si elle se montre performante, la voiture hybride compte tout de même quelques inconvénients à ne pas négliger et le premier est son prix qui est beaucoup plus cher que la voiture à moteur thermique. De plus, depuis l’année 2017, elle n’est plus éligible au bonus écologique. Il faudra donc compter uniquement sur votre investissement pour en acheter.

Ensuite, si vous optez pour un modèle non rechargeable, il vous faudra utiliser l’essence ou le diesel comme énergie primaire principale pour faire fonctionner le véhicule. Cela signifie que l’influence du moteur électrique ne se fera pas trop ressentir, ni durant la conduite, ni sur votre porte-monnaie. Cela est d’autant plus palpable si vous avez l’habitude de rouler sur les autoroutes où une vitesse élevée est requise.

Dans ce cas-là, la présence du moteur électrique ne fait qu’alourdir le véhicule ce qui va générer une surconsommation de carburant. Cela signifie que si vous avez l’habitude de rouler vite, l’hybride n’est pas forcément la bonne alternative, sauf s’il s’agit d’un modèle rechargeable.

One Reply to “Les voitures hybrides”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code